Connexion
Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu e Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu emini

Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu e

Date: 12/07/2017

Status: Terminée

Saison: Été 2017

Type: Anime

Nombre d'episode : 12

Auteur: Kinugasa Shougo

Studio: Lerche

Titre alternative: You Jitsu / Classroom of the Elite / ようこそ実力至上主義の教室へ
8.74 (344 vote)


Le prestigieux lycée Koudo Ikusei est à la pointe de la technologie ou presque 100% des élèves passent ensuite à l’université ou trouvent un travail.
Les élèves y ont une large liberté mais la vérité est que seul l’élite des élèves y reçoit des traitements favorables.
Nous suivons le quotidien de Kiyotaka Ayanokoji qui fait partie de la Classe D, qui est celle dans laquelle l’école met les élèves dit « inférieur » afin de les ridiculiser.
Kiyotaka Ayanokoji a été négligent lors de ses examens d’entrée et a fini dans la Classe D. Dans cette classe atypique, il se lie notamment d’amitié avec Suzune Horikita et Kikyo Kushida.

Critique de Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu e

De

Note: 7

10 personnes ont trouvé cette critique utile

En regardant les critiques et les commentaires qui tournaient autour de cet animé au cours de la saison, j'ai remarqué un nombre exorbitant de "cet animé possède un potentiel énorme" mais qu'en est-il maintenant ?

Pour être franc le concept avait réussi à me charmer: une école fonctionnant avec un système de points, qui plus est basée sur la loi du plus fort avec une hiérarchie des classes A;B;C;D , et je ne parle même pas de notre personnage principal Ayanokoji rappelant très clairement Hikigaya de Oregairu ce qui faisait tout de même plaisir à voir.

Il serait donc tout à fait judicieux de me poser cette question: "Mais que s'est-il alors passé?"
Eh bien je vais vous répondre simplement; You Jitsu avait littéralement réussi à me captiver pendant les 5 ou 6 premiers épisodes jusqu'à ce qu'ils commencent à nous balancer des intrigues sans queue ni têtes avec des résolutions abracadabrantesques, que le scénario a entamé le surplace et que le manque de développement des personnages a commencé à se faire ressentir. Parce que oui un héros qui est intriguant par ses objectifs, intelligent, lucide, sagace et qui cache tout ça dans son froc c'est certes bien mais à la longue quand on voit qu'il ne se passe pas grand chose on ne peut qu'être frustré et déçu.
Le développement de Kushida qui était pour moi le deuxième meilleur personnage suit le même chemin, on a une personnalité intéressante qui ne sera pas exploitée plus que ça et le personnage tombera vite dans les tréfonds.

Ce que je reproche surtout à l'animé c'est qu'il se veut mature et moralisateur mais qu'il ne va pas du tout dans ce sens au final, car oui je rappelle que l'animé s'ouvrait tout de même sur une réflexion offerte par Ayanokoji sur l'égalité des hommes... chose qui n'a plus jamais été mentionnée par la suite et même pire! On retombera dans les clichés patents du School Life avec des épisodes en maillots de bain et compagnie. Le scénario ne cessera alors de se dégrader progressivement par la suite.
Ce fan service a vraiment décrédibilisé tout ce que l'animé avait réussi à mettre en place jusqu'alors...

De plus les élèves des autre classes "les antagonistes", ne seront pas si exploités que ça alors qu'il y avait matière à le faire et j'ai l'impression de ne toujours rien savoir sur eux.
Au final on se retrouve avec un creux aussi bien au niveau des personnages que du scénario et la fin essayera contre toute attente de nous proposer de remédier à ça avec un magnifique cliffhanger histoire de noyer le poisson. Mais j'admets qu'il m'a convaincu un peu malgré moi à voir la suite si elle se fera.

En revanche je n'approuve pas l'utilisation du suvival game, c'est vraiment choisir la facilité mais plus que tout, ça n'a aucun sens ici en tant qu'examen et je le vois par conséquent plus comme une excuse pour nous donner de l'intrigue gratuite dans le but de combler les derniers épisodes qu'autre chose. Surtout que la révélation sur le gagnant de l'épreuve était assez prévisible en plus d'être amenée gauchement.

Au niveau des graphismes c'est propre et fluide, le charadesign correspond bien à l'univers global mais on remarquera tout de même une diminution de qualité toujours vers la fin de la saison encore une fois.

Ce sont principalement les points négatifs qui ressortent de ma critique puisque je trouve plus pertinent de dire ce qui aurait pu être amélioré plutôt qu'aduler cet animé qui ne le mérite aucunement pour le moment. Je dirai qu'il avait largement mieux à nous proposer et que c'est un vrai coup de gueule sur cette deuxième partie pour ma part. Il reste sympa à regarder comme un pur "divertissement", néanmoins il pourrait s'avérer très intéressant avec une bonne S2, je l'espère ^^ mais cette première saison n'arrive malheureusement pas au niveau d'un Assassination Classroom fait par le même réalisateur.

Je lâche un 7/10 dans l'optique d'une meilleure Saison 2.

De

Note: 8

9 personnes ont trouvé cette critique utile

Comme il a été très bien dit précédemment, Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu e ou " Classroom of the Elite " est un animé qui possède beaucoup de potentiel.

Pour ma part, je le trouve davantage dans les personnages, qui sont vraiment plein de surprises (et c'est le cas de le dire pour le coup) et qui ne se perdent pas dans des clichés forcés et déplaisants mais bien dans des personnalités variées. On a une Horikita qui se montre d'abord sombre et froide pour enfin être bien plus sensible qu'elle n'en a l'air (peut-être un peu cliché cependant). Augmentons le niveau de "surprises" avec Sakura, qui est tellement timide qu'elle se cache limite en public alors qu'elle est l'équivalent d'une idole-photo du net. Ajoutons à ça Kushida, ou la lycéenne populaire parfaite qui s'entend avec tout le monde grace à son caractère angélique... Pas si angélique que ça, et même en faites clairement effrayant, et cette même bipolarité la rend intéressante dans la mesure où ses objectifs ne sont pas encore compréhensibles pour nous (pourquoi essayer de s'entendre avec Horikita alors qu'elle la haït ? Elle veut suivre le diction "Un ami est proche, mais un ennemi encore plus proche" ou bien ?...) Mais celui qui surpasse tout les autres d'après moi, c'est bien sur Ayanokoji, qui parait d'abord le je-m'en-foutiste sans émotion et peut-être même du typique inutile par excellence pour enfin se montrer badass, au passé très mystérieux qui plus est, avec une tendance à cacher ses bonnes actions derrière les autres. Et si on rajoute encore le contraste entre ceux qui cachent de bons gros secrets qui les rendent complexes et ceux qui paraissent vides de tout tourments et sont -tout du moins paraissent être- des lycéens parfaitement simples, c'est d'autant plus divertissant.
Avec ce spoil, pour ceux qui l'ont lu, vous comprendrez facilement que mon intérêt repose énormément sur ces personnages et leur psychologie, en mettant évidemment un grand accent à l'avancée relationnel qui en découle.

Cependant, l'animé a bien des éléments perfectibles : certaines failles dans le système de points (soit j'ai loupé un truc, soit certains personnages sont censée avoir fait des échanges ou payer des choses mais ont toujours un montant étrangement élevé de points) Ayanokoji mais ce système apporte également son lot de suspense Comme avec le montant exponentiel que possède Ichinose.... Les situations (pour l'instant en tout cas) commencent à devenir répétitives dans le sens où Sudo est clairement l'élément problématique par excellence qui créé les situations principales par son comportement violent ou ses notes basses. A vrai dire, lui coller les deux défauts interrogent vraiment sur le comment il a réussi à entrer dans un lycée aussi prestigieux, enfin...

Hormis cela, les graphismes sont superbes, en particulier l'animation des yeux j'ai particulièrement apprécié le changement de regard de Kushida, lorsqu'elle devient "sombre", et j'ai un gros coup de coeur pour le chara-design de Sakura (et non, Horikita n'est pas celle que je préfère, même si elle semble faire l'unanimité dans la plupart des avis qu'on peut trouver sur son physique). L'environnement est assez joli, et les backgrounds ne sont pas bâclés. L'OP est très attrayant, et c'est un bon point supplémentaire.

Finissons cependant sur une légère note négative, qui s'avère davantage être une appréhension depuis l'épisode 7 de l'anime qu'autre chose : l'animé a prévu 13 episodes, alors que de nombreuses interrogations apparaissent épisodes par épisodes SPOIL: EP7on se permet même une pause "détente" malgré ça à l'épisode 7...
Il est donc justifié de s'inquiéter d'une fin bâclé/décevante qui nous laisserait sur notre faim... Et je croise les doigts pour que ça n'arrive pas !

Sur ce, à vous de visionner et de vous faire votre propre avis sur la question ~
En tout cas, il fait partie de mes recommandations pour cet été 2017 !

De

Note: 7

8 personnes ont trouvé cette critique utile

Un Anime qui démarrais plutôt bien mais qui baisse en intérêt au fur et à mesure que l'histoire avance. Bien que le début sois plus ou moins original, l'Anime part dans les clichés vu et revu dans ce genre d'Anime.

Je pense que le studio à mal exploité ce qui rendais cet Anime intéressant. C'est à dire le système de point. Il a beau être développé un minimum, perso j'ai trouvé qu'il à été très vite mis de coté pour laisser place au fan service et scène cliché.

Le seul point fort de l'Anime reste Ayanakoji dont son personnage est très intéressant et complet au niveau de sa psychologie. Bien que beaucoup de choses sont encore très mystérieuse à son sujet. Concernant les autres personnages, il n'y a pas grand chose à dire chacun à son propre caractère et façon de penser mais ne sont que très peu développer.

L'arc final est beaucoup trop long pour ma part surtout pour avoir un final assez simple finalement. J'aurai préféré que l'histoire reste au niveau de l'école plutôt que passer cet examen spécial sur une île déserte. Perso j'ai pas vraiment compris pourquoi avoir fait ça. Alors que beaucoup de chose bien plus intéressante aurai été fait au niveau de l'école (Voir le comportement de chacun selon le nombre de points qu'il leurs reste par exemple).

C'était l'un des Animes que j'attendais le plus et qui me plaisait le plus en début de saison mais finalement il est très loin d'être excellent. Il reste tout de même au dessus de la majorité des Animes du même genre.

Si une saison 2 est faite ça sera avec plaisir et en espérant de meilleur intrigue à l’avenir.

De

Note: 7

3 personnes ont trouvé cette critique utile

Une série qui est très difficile à noter. L'animation est belle, surtout les yeux des personnages, l'ost est correcte pour ce genre d'anime. Le synopsis et le 1er épisode sont plus que prometteurs. Il présente un School Life qui se démarque largement du lot avec un propos qui se veut sérieux. Des lycéens qui sont censés être "l'élite" du Japon en ayant réussi le concours d'entrée du plus prestigieux établissement du pays. Le potentiel de l'anime apparait ainsi énorme et change de la norme du genre. On pourrait s'attendre à des réflexions sur la notion d'élite, sur les inégalités du système, sur la concurrence à outrance entre les élèves. Bref, on s'attend à un School Life pour une fois sérieux comme le montre l'opening avec des mots latins, français, anglais, allemands, japonais ou les citations du début d'épisodes : Rousseau, Schopenhauer, Sartre....! Et enfin un School Life qui ne place de romance au cœur de l'anime (c'est la première fois que j'en voit un).

Mais ce potentiel n'est pas assez exploité au cours de l'anime et est que survolé. Par exemple, le fait que les élèves soient entrés en pensant faire partie déjà de l'élite et leur avenir était déjà assuré, mais que le système de l'école les remet en question et les pousse à une farouche concurrence pour les préparer au monde du travail est très bien vu. Mais en 12 épisodes, cet aspect, théoriquement central de la vie des personnages, n'est pas mis en avant. L'anime est trop rapide et ne présente pas du tout le quotidien des élèves. Comment s'adapte-t-il à ce système ? Comment voit-il leur avenir ? Autant de questions qui ne sont pas posées. Au final, alors que les premiers épisodes laissent entendre un ton sérieux, on retrouve des clichés du genre School Life/comique comme le fameux épisode à la piscine qui ici est une caricature de fan service qui tranche avec le ton sérieux que cherche à avoir la série. On a donc un anime hybride qui ne s'assume pas comme pleinement sérieux.

Au niveau des personnages, c'est la même chose. Le potentiel est énorme mais ils ne sont pas assez exploité. L'anime semble partir sur un trio qui à première vue plagie largement celui Yahari avec :

Ayanokōji le personnage principale masculin solitaire, cynique et intelligent avec un passé mystérieux pour expliquer ses capacités hors normes. Très clairement on pense tout de suite à Hachiman Hikigaya de Yahari. Mais au final, celui-ci se distingue nettement de ce dernier. Certes, on a deux personnes solitaires, mais là où Hachiman à l'espoir de vivre une relation authentique avec des proches et non pas une relation de convenance, Ayanokōji se moque totalement des autres. S'il parait plus social et interagit plus avec eux qu'Hachiman, sa pensée profonde est beaucoup plus noire. Hachiman dénonce la fausseté et l'apparence des gens d'où son dégout relatif. Ayanokōji les considère comme de simples "outils" pour parvenir à ses fins. Il les manipule et reste en arrière, tandis qu' Hachiman se met en avant et se blesse lui-même pour éviter de blesser les autres.

Suzune Horikita : élève modèle et excellente mais qui a un mauvais caractère. Elle veut tout faite toute seule pour réussir. Clairement, c'est le clone de Yukino de Yahari. Et la pas de différences notables. Les deux ont un physique similaire, appariassent très froides et distantes, non pas le sens de la diplomatie, ont toujours un livre à la main durant leur temps libre montrant leur solitude, veulent s'affirmer par rapport à leur grand(es) frère(sœur). La seule différence que j'ai noté est leur voix. La seiyu d'Horikita montre plus d'énervement dans ses paroles, tandis que celle de Yukino est toujours calme montrant plus un caractère hautain et posé à ce personnage.

Enfin, Kikyō Kushida, la fille qui est amie avec tout le monde et qui est pensé à Yui Yuigahama dans Yahari, mais qui contrairement à cette dernière cache un trouble de personnalité. Aspect qui n'a pas été exploité au cours de cette saison.

De

Note: 7

1 personnes ont trouvé cette critique utile

L'univers est très intéressant à explorer, on a de quoi réfléchir !

L'obsession des personnages dans cette histoire est d'être des élites (chacun à ses raisons mais l'objectif est le même). Ils vont devoir évoluer dans un système éducatif absolument pas équitable, comparable à un champ de bataille ou chacun se fait des coups bas, ses gangs et ses stratégies.

Les personnages sont très bien travaillés, ils ont une idéologie profonde et compliquée pour certains, comme Ayanokoji.

Les OST sont sympa, les graphismes jolis.

Maintenant les points négatifs : il y a trop de fan service. Je ne dis pas que mettre un ou deux épisodes un peu hors contexte pour voir les filles en maillot de bains soit mal, vu que de toute façon c'est un moyen de faire de l'audience et de nos jours beaucoup d'anime le font.

Le problème c'est qu'il y en a trop ici. Les épisodes sur l'île déserte corresponde à 35% de cet anime, c'est beaucoup trop.
L'autre problème de l'adaptation du manga est que l'anime s'arrête au 12e épisode avec trop de questions, trop de flou sur les personnages et pas assez, voir aucune réponses.

Une saison 2 serait intéressante, en espérant qu'elle ne tourne pas autour du pot pendant 5 épisodes.

Série Aléatoire

Profilage

Profilage

Profilage

Chloé Saint-Laurent est une psychologue spécialisée en criminologie. Son expertise et sa sensibilité exceptionnelles lui permettent de décrypter l’esprit des assassins comme des victimes pour a...

tous les tchat

Top Ajouteurs

  • 41534Fenrir
  • 25930valacri
  • 23246ShiryuTetsu
  • 20266hickoman
  • 16327seriesTV
  • 15388lealexdu33
  • 14464Anime
  • 12906darking42
  • 11337hisoka086
  • 10754Dircas