Connexion
Code Geass: Hangyaku no Lelouch Code Geass: Hangyaku no Lelouch mini

Code Geass: Hangyaku no Lelouch

Date: 06/10/2006

Statut: Terminée

Saison: Automne 2006

Type: Anime

Nombre d'episode : 25

Auteur:

Studio: Sunrise

Titre alternatif: Code Geass: Lelouch of the Rebellion / コードギアス 反逆のルルーシュ
9.1 (682 vote)


Le 10 Août du Calendrier Impérial, le Saint Empire de Britannia déclare la guerre au Japon. Les îles neutres du lointain Orient et l'unique superpuissance mondiale Britannia, et au milieu, l'épicentre d'un conflit profondément ancré, dont le Japon était responsable. Pendant la bataille du continent, l'Armée Britannienne eut recours pour la première fois aux Véhicules Humanoïde Armés, les " Knightmares Frames ". Ils possédaient une force incroyable et l'armée japonaise fut aisément vaincue par les " Knightmares ". Le Japon devient un territoire de l'Empire? et vit sa liberté? ses droits? et son nom disparaitre. " Zone 11 ", ce nombre devient le nouveau nom du Japon après la Guerre. L'histoire se déroule en 2017 dans la " Zone 11 ". Le Saint Empire de Britannia y règne depuis ses sept dernières années. Les " Elevens " vivent dans des ghettos, cédant une majeure partie de leur territoire aux colons Britanniens? Néanmoins des mouvements rebelles et nationalistes luttent pour l'indépendance. Un jeune étudiant de l'école privée Ashford, Lelouch Lamperouge, se retrouve malgré lui impliqué dans le vol d'une arme chimique par un groupe de terroristes. Cette arme s'avère être en fait une étrange jeune fille, qui possède des pouvoirs mystiques?

De

Note: 9

14 personnes ont trouvé cette critique utile

Simple question, si on vous demandait de définir Code Geass que diriez-vous? Je pense que je répondrais ainsi: un animé possédant un protagoniste qu'on aurait difficilement pu rendre plus charismatique qu'il ne l'est, une trame scénaristique prenante, riche en intrigues et en rebondissements, le tout saupoudré consciencieusement de méchas; un chef d'oeuvre somme toute.
Oui c'est très certainement ce que ça donnerait sur le papier, mais vous savez tout aussi bien que moi que cela reste bien trop schématique et grossier pour caractériser cette oeuvre.

Je propose donc de lui donner une analyse plus appropriée et digne de ce nom. Point de résumé dans cette critique, spoils et partialité seront de la partie car il est difficile de parler de cet animé sans rentrer dans les détails. Vous êtes prévenus.



Si Code Geass est selon moi aussi complet, c'est avant tout parce que l'univers uchronique et le monde dans lequel il est ancré le permettent. Que ce soit au niveau du contexte historique, géopolitique ou même sociétal, tout nous est tôt ou tard minutieusement présenté, apportant une cohérence non négligeable à l'oeuvre. Certes le scénario se centre principalement sur le conflit entre l'Empire Britannia et le Japon dans un premier temps, mais il s'extériorisera au fur et à mesure avec la Fédération chinoise, jusqu'à devenir à son paroxysme une guerre mondiale. Cette dimension planétaire, à part être une forme de crédibilité pour le spectateur avec ses accords et entourloupes politiques qui je dois l'admettre sont finement jouées, sert à contraster avec un autre enjeu plus éminent encore, celui du Geass et de ses arcanes. C'est d'ailleurs ce que souligneront les actions de Charles zi Britannia, qui ne se mêlera aucunement de la conflagration qui ravagera pourtant aussi bien son empire que ses ennemis. Il cherchera égoïstement et tant bien que mal à accomplir ses idéaux contrairement à ce qu'il prétend.

Toutefois avoir un contexte développé et concordant ne fait pas toute la réussite d'une oeuvre. Heureusement pour Code Geass ce dernier est utilisé à bon escient; plus qu'un simple ornement, il nous montre très explicitement au début de la série l'hégémonie britannienne sur les autres coalitions. Cet impérialisme est accentué à maintes reprises à travers des Flash-backs de l'annexion du Japon à l'aide des puissants Knightmares. Les épisodes anodins du lycée d'Ashford dignes d'un Slice of Life à la CLAMP, à part ralentir l'intrigue comme certains le prétendent, décrivent plutôt un monde élitiste avec une jeunesse britannienne insouciante qui s'accorde des activités opulentes et frivoles (pizza géante, journée de Cupidon et j'en passe...) contrastant avec les massacres dans les ghettos de Shinjuku ayant lieu à peine à quelques kilomètres plus loin.
Brittania, empire inexpugnable, c'est donc par cette caractéristique que naîtra la légende de Zéro, miraculeux, qui sera la deuxième personne parvenant à prendre une bataille aux Britanniens. Si Zéro marque le début de la double vie de Lelouch, il est en priorité le symbole révolutionnaire et emblématique de l'histoire. Car oui Zéro se définit lui même comme "le bras de la justice", plus qu'une entité à proprement parlé, c'est un idéal, du moins c'est la couverture qu'arborera Lelouch pour arriver à ses fins.
C'est avec cette étiquette qui ne cessera de l'absorber au détriment de sa vie de "lycéen" que notre protagoniste enchaînera coup sur coup tromperie et manipulation avec la métaphore du pion et de l'échiquier que l'on pourrait quasiment qualifier de "filée", tellement le thème est récurrent dans la série.
Autrement dit Lelouch se sert d'une cause juste et noble(aider les Elevens qui subissent le joug des Britanniens)afin d'assouvir ses propres intérêts. C'est sur ce point précis que repose le génie de Code Geass puisque la place du bien et du mal sont confuses, enlevant alors tout aspect manichéen.
Bien qu'on suive davantage l'ordre des Chevaliers noirs que les autres camps, des questionnements persistent sur leurs agissements, ils prônent et se disent être une justice impartiale (on les voit d'ailleurs dans la première saison démanteler des trafics d'armes et de drogues), cependant est-ce réellement par bienveillance de Zéro, ou au contraire un prétexte pour gagner la confiance et l'approbation des Elevens? Quoi qu'on puisse en dire, le mode opératoire des Chevaliers noirs est en premier lieu celui d'un réseau terroriste, voire anarchiste, un désavantage que va s'empresser de corriger Zéro en nommant leur faction "l'Ordre des chevaliers noirs". Il est en effet dès lors plus facile pour ces derniers avec ce nom se rapportant au registre de la chevalerie de contester les autorités souveraines, ils légitiment leurs actes.

Une fois derrière le masque de Zéro, Lelouch ne devient ni plus ni moins qu'un conquérant doté de qualités de commandement exceptionnelles, un fin stratège digne d'un Napoléon pourrait-on dire. Présenté comme un antihéros machiavélique, il n'hésite pas à abuser sans scrupules des gens en utilisant son Geass.
Certainement en tant que bon conséquentialiste il répondrait par la fameuse citation "la fin justifie les moyens", pourtant force est de constater que ce proverbe ne colle pas avec les idéaux des Chevaliers noirs, car comme lui reprochera Suzaku avec son argument kantien "on ne peut pas arriver à des fins morales avec des moyens immoraux". Cette incompatibilité mise en avant dès la première saison marque les prémices de la division de Zéro et de ses partisans qui était vouée à se réaliser tôt ou tard dès lors que sa duperie serait percée à jour.



Les personnages sont sûrement l'une des clés de la réussite de Code Geass. Plus que les personnages en eux-mêmes ce sont "les relations" qu'ils entretiennent qui à mon goût sont fascinantes, mais chaque chose en son temps. Au niveau des personnages, il y en a une ribambelle et étonnamment au vu du nombre, ils ont tous une individualité et une psychologie bien marquées. Quelques-uns sont peut-être un peu trop caricaturaux mais là n'empêche pas le fait que les réalisateurs on voulu par le biais de ces derniers, faire un témoignage de certains débats actuels polémiques.
Le meilleur exemple reste celui de Nina. Vous l'avez trouvée antipathique? Moi oui, mais peut-être est-ce là la manière de dénoncer le détachement du monde de certains scientifiques, obstinés à vouloir finaliser leurs projets sans se préoccuper des questions éthiques que cela engendre. Une dénonciation aussi à la course à l'armement entre le compte Lloyd, Nina et Rakschata qui à son paroxysme donnera naissance à l'arme de destruction massive(F.L.E.I.J.A.), qui reprend peut-être et sans doute les catastrophe d'Hiroshima et de Nagasaki.
Le présentateur britannien Diethard que j'ai particulièrement adoré, jouera quant à lui le rôle du catalyseur. Il incitera en effet à la destruction et bien que profondément admiratif envers Zéro, il n'hésitera pas à le trahir lorsqu'il verra ce dernier être acculé. Félon par deux fois, il incarne donc la manipulation de masse des médias et leur penchant à toujours vouloir faire le "Buzz" qu'importe la situation. Il y a donc plusieurs niveaux de lecture de Code Geass et c'est ce que je trouve merveilleux dans cet animé.
Pour en finir avec les personnages secondaires, on peut en relever d'autres comme Mao et Rollo servant à la fois à rajouter du tragique dans la mesure où ils ont été manipulés puis abandonnés, mais ils nous révèlent également les revers du Geass. Cette perspective néfaste du Geass nous est dévoilée dans la première saison avec le subplot C.C./Mao. Littéralement rongé par le "pouvoir des rois", son agonie montre le destin funeste que pourrait emprunter Lelouch à trop compter sur son oeil maléfique. Le Geass présenté comme un pouvoir suprême s'avère être en réalité à double tranchant pour ses utilisateurs, chose qu'accusera un peu narquoisement notre protagoniste en disant avoir passé "un pacte avec le diable" ou en appelant encore C.C. "sorcière". Mais Lelouch est décidé à porter sur lui ce fardeau car c'est ce dernier qui lui a redonné la vie; il se considérait comme mort avant d'avoir reçu le Geass a contrario de C.C. qui cherche à se soustraire à celui-ci pour pouvoir enfin reposer en paix.
La relation Lelouch/C.C. est d'ailleurs complexe, tant elle est ambiguë. Plusieurs interprétations sont plausibles mais ils entretiennent pour sûr une relation affectueuse mutuelle. Si dans la première saison c'est C.C. qui est bienveillante et qui protège Lelouch, se rôle tend à s'inverser dans la seconde saison lorsque cette dernière perd la mémoire. Elle reste alors la seule personne à laquelle il peut se confier pleinement sans jouer le rôle de Zéro ou de Lelouch Lamperouge. Elle est par la même occasion sa dernière barrière d'affection, l'empêchant de sombrer complètement dans le cynisme, c'est grâce à cela qu'il pourra par conséquent entamer sa quête rédemptrice.
Aussi inutile de préciser qu'une des autres versions potentielles est celle de la relation amoureuse, étant donné que Lelouch est pour C.C. l'unique personne qui l'aura accepté réellement pour ce qu'elle est et non par intérêt ou par manque, pas besoin de l'étayer plus longtemps car je pense que les réalisateurs ont voulu laisser au public la liberté de l'interpréter.

On y vient, la relation Lelouch/Suzaku; sûrement celle qui aura le plus été comparée au lien Light Yagami/L de Death Note. Certes pertinente de part le fait qu'il s'agisse dans les deux cas de deux personnes proches cherchant à se nuire mutuellement sans plus ou moins le savoir, et dont l'un des deux possède une identité secrète en plus d'un pouvoir démesuré; quand bien même, cette analogie atteint vite ses limites.
Effectivement la relation Lelouch/Suzaku reste la plus complexe à mon sens, par le fait qu'il s'agisse d'amis d'enfance, il y a donc véritablement un sens derrière le terme "meilleur ami" qui pourra alors se confronter pleinement à "pire ennemi", le jeu du mensonge n'en devient que plus tragique comme par exemple le début de la saison 2 qui est bien cherché je trouve et dont notre cher ami Tokyo Ghoul:Re s'inspirera.
Par ailleurs le sens de la justice diffère énormément entre Suzaku et L. Le jeune Suzaku incarne le justicier cliché qui a innocemment et naïvement pour dessein de changer Britannia de l'intérieur(un peu à la Coby de One Piece pour caricaturer). Ce projet chimérique, fait de Suzaku un personnage difficile à accepter aux premiers abords tant il parait simpliste. Présenté comme fidèle à lui même il réussit cependant à grimper les échelons dans l'armée Britannienne jusqu'à se faire une place parmi les Knights of round. Bien sûr, crédulement, il ne se rend pas compte que tout cela n'a pu être possible que grâce aux actions de Lelouch. C'est lorsqu'il s'en apercevra et que la haine d'avoir perdu Euphemia l'affectera, que son sens de la justice qui était jusqu'à présent inébranlable changera. Il hésitera par ailleurs vers la fin de la deuxième saison à utiliser le Refrain sur Kallen et pire que tout il dira lui même ce qu'il avait récriminé à Lelouch "Tout ce qui compte ce sont les résultats".
Pour continuer la comparaison avec Light, Lelouch émane pareillement un air de supériorité et méprise intimement les faibles. Tout comme son homologue il ne donne aucune limite à son Geass(Death Note pour Light) et à sa manipulation. Ayant une utopie égoïste, il veut créer un monde pour Nunnally, seule chose qui lui reste et par la même occasion qui est son talon d'Achille. Si Lelouch est tant charismatique et ingénieux, il est d'une certaine façon la marque de l'ambition et de l'insatiabilité des hommes qui en veulent toujours plus. On peut relever pour cela la quête d'aspiration sociale des Elevens qui se dédaignent entre eux, rejetant leurs origines en se prétendant désormais "Britanniens d'honneur".
L'échec de Lelouch révèle qu'aucun être humain, aussi intelligent soit-il, aussi grand que puisse être son pouvoir, ne pourra jamais arriver à ses fins par lui-même. La fascination que suscite Lelouch chez les spectateurs dans la première saison servira d'autre part à le rendre plus pathétique le moment venu de sa déchéance.

La relation des deux amis baigne de ce fait dans l'adversité et le mensonge pendant les deux saisons et c'est ce qui fait toute la puissance du Requiem pour Zéro, ils font tomber leurs masques et abandonnent chacun leurs ambitions pour se consacrer à un objectif commun: l'expiation des péchés et de la haine qui parcourent le monde. Ainsi Suzaku deviendra Zéro son plus grand rival et Lelouch prendra sur lui toute les souillures du monde et fera une croix définitive sur sa vie de Lelouche vi Britannia, ce qui donnera un final cruellement émotionnel.



Code Geass se caractérise également par la reprise de trois doctrines philosophiques étant incarnées par les dirigeants prééminents de ce monde: Lelouche, l'empereur Charles et Schneizel.
Lelouch représente ainsi assurément le prince machiavélien: naturellement doué, bonne éducation et utilitariste. La "virtù" de Machiavel serait donc symbolisée par Zéro, artifice cachant sa vraie nature, il affirmera aussi lui-même que "Zéro est l'instrument de tous les mensonges". Ceci sert donc à justifier l'audace de Lelouch et sa monstruosité transparaissant à travers ses actes.
Tout d'abord affiché comme un Calliclès prônant la loi du plus fort, les véritables intentions de Charles zi Britannia ne seront révélées que bien tard dans l'animé. Selon lui le mensonge est la faute morale par excellence tout comme pour Kant, c'est sur ce point que se base son projet utopique avec V.V., qui vise à éradiquer toute forme d'imposture "Tuer Dieu pour éradiquer le mensonge de ce monde". Une répudiation de Dieu montrée fermement dans l'épisode 7 de la deuxième saison lorsqu'il citera les dix commandements et déclarera "Mensonges que tout cela. Fourberie au mieux". Le Dieu en question n'est pas spirituel mais bien sociétal, il est représenté dans le monde de C sous la forme d'un "inconscient collectif". Sa disparition marquerait dès lors la "tombée des masques" révélant ainsi la nature profonde de chacun. C'est en réalité un principe qui ne pourra jamais fonctionner dans une société comme le critiquera Lelouch. C'est par ailleurs le sort auquel a été livré Mao, forcé à entendre tous les avis des personnes autour de lui.
La dernière thèse qui se décèle à travers Schneizel est celle de Hobbes et de son Léviathan. Elle est caractérisée par le monopole de la violence légitime d'une personne qui aura été désignée au préalable par le peuple, également en droit de le tuer ou de le destituer si la survie de ces derniers s'avérait être menacée. Cette doctrine a pour but d'assurer la sécurité et de limiter les actes égoïstes des hommes. Elle ne peut se réaliser qu'avec une force suffisamment dissuasive pour répandre la crainte, il s'agit dans Code Geass de la forteresse volante Damoclès et de ses ogives F.L.E.I.J.A. Mais comme pour le principe de Charles, il ne peut pas fonctionner; je vais reprendre la critique que Rousseau a formulé à Hobbes: s'il n'y a que de la crainte c'est une prison et non plus une société.
Cette analyse de thèses philosophiques ne reste que très sommaire, d'autres notions se rapportant à la politique pourraient être étudiées comme "la justice et le droit" ou encore le "terrorisme". Des sujets bien trop controversés pour que je puisse les aborder malheureusement.



Nous allons plutôt passer aux graphismes, à la bande-son et autres éléments du genre qui sont une partie sur laquelle je ne vais pas m'attarder par soucis d'objectivité.
Je ne suis pas trop amateur du style clampesque à la xxxHOLIC version animé(un peu spaghetti boy), j'admets préférer le genre de X comme on peut l'admirer dans les magnifiques endings de la saison 2. On s'accoutume néanmoins assez rapidement au character design de Code Geass. Les graphismes restent toujours aussi soignés même encore aujourd'hui, et les combats de méchas jouissent d'une fluidité remarquable.
Le thème des méchas est d'ailleurs extrêmement bien mis à profit, il n'y a qu'à compter le nombre de fois ou j'ai vu "j'aime Code Geass alors que je ne suis pas fan de méchas"(je m'inclue). C'est très certainement parce que les knightmares ne nous sont pas directement imposés, ils ne sont pas le centre du scénario et ne l'entravent pas non plus. On prend réellement le temps de les faire évoluer au fur et à mesure, et on note que les méchas surpuissants n'apparaissent que vers la fin de la première saison.
Musicalement, je trouve le thème principal "Madder Sky" juste sublime, ainsi que d'autres OST, cependant je les ai sentis un peu trop discrets à mon goût. C'est une imperfection, mais certainement pas un défaut majeur.



Alors oui, la fin de Code Geass était l'une des meilleures que j'ai pu voir jusqu'alors, c'était par ailleurs la seule fin morale envisageable et seule expiation possible pour les péchés de Lelouch. Peu de chose à reprocher à cet animé hormis de nombreuses coïncidences scénaristiques et un début assez mou. Ces petites "maladresses" restent malgré tout largement compensées par une histoire judicieusement écrite, des personnages captivants, et des renversements de situation nous laissant sans voix.
J'ai employé un imparfait pour qualifier la fin comme vous l'avez surement constaté, car oui nous avons eu l'annonce d'une troisième saison pour Code Geass, chose qu'on ne concevait plus depuis de nombreuses années maintenant. Comme beaucoup, je refrène ma joie et reste plutôt anxieux vis-à-vis de cette nouvelle étant donné tous les spin-off et versions alternatives qui étaient plus à des fins commerciales qu'autres choses. On peut donc se demander s'il s'agit là encore d'un moyen de grossir encore et toujours plus la cagnotte.
J'espère tout de même pouvoir retrouver dans celle-ci la magie des deux premières saisons.

De

Note: 9

12 personnes ont trouvé cette critique utile

Cette première saison est une énorme surprise pour moi, en général je suis pas fan des Mechas mais là je dois avoué qu'il est superbe et qu'il ma surpris sur bien des points. Le personnages qu'est Lelouch est juste un des persos les plus charismatique que j'ai pu voir dans tout animes confondu. Les combats sont superbe et les ost colle parfaitement aux situations. Et pour une fois on ne sais jamais qui va gagner tels ou tels batailles, chaque camps et à égalité malgré le pouvoir qu'utilise Lelouch qui est juste un gros plus pour lui.

De

Note: 10

9 personnes ont trouvé cette critique utile

N'étant pas à l'origine très animes méchas, vous imaginerez ma surprise quant à la découverte de ce pure chef d'oeuvre.

Tout, j'insiste sur le tout, est extrêmement bien travaillé, que ce soit l'histoire, l'ambiance, les ost et surtout les personnages, Code Geass n'a juste rien a envier aux autres anime dans son genre.
On suit un personnage principal qui rêve de reconnaissance alors qu'il se retrouve malgré lui retrouvé au cœur d'événement dont il n'avait même pas idée. Lelouch est selon moi l'un des meilleurs personnages tout anime confondu en terme d'écriture et de charisme.
L'histoire est fait en sorte qu'à la fin de cette première saison, on se retrouve littéralement piégé et obligé d'aller regarder la seconde saison.

Série Aléatoire

Bloody Monday (Drama)

Bloody Monday (Drama)

ブラッディ・マンデイ

Au moment où la THIRD-i, une unité anti-terroriste de la police japonaise, reçoit des informations sur un étrange incident en Russie, une organisation terroriste menace de faire disparaitre Tokyo à l'...

Actualités

L’anime RE-MAIN, en Promotion Vidéo

Fenrir 2 💬

L’anime Shiroi Suna no Aquatope, en Promotion Vidéo 2

Fenrir 4 💬

Nouveau visuel pour Jujutsu Kaisen 0 Movie

Fenrir 5 💬

L’anime Seirei Gensouki: Spirit Chronicles, en Promotion Vidéo 2

Fenrir 7 💬

Le manga Shachiku-san wa Youjo Yuurei ni Iyasaretai. adapté en anime

Fenrir 1 💬

La suite de Wonder Egg Priority durera 1 heure !

Fenrir 4 💬

L’anime Magia Record Saison 2, en Visual Art

Fenrir 4 💬

L’anime Shuumatsu no Valkyrie, en Promotion Vidéo “Another Version”

Fenrir 7 💬

Une troisième vidéo promotionnelle pour The Dungeon of Black Company

Fenrir 0 💬

Une deuxième vidéo promotionnelle pour The Detective is Already Dead

Fenrir 4 💬

La série animée Vanitas no Carte sera divisée en deux parties

Fenrir 3 💬

Seconde PV pour Kobayashi-san Chi no Maid Dragon Saison 2

Fenrir 7 💬

L’anime Bokutachi no Remake, en Promotion Vidéo

Fenrir 8 💬

L’anime Mahou Tsukai no Yome: Nishi no Shonen, en Promotion Vidéo

Fenrir 4 💬

L’anime Kamitachi ni Hirowareta Otoko Saison 2, annoncé

Fenrir 11 💬

L’anime Genjitsu Shugi Yuusha no Oukoku Saikenki, en Promotion Vidéo

Fenrir 8 💬

Le film animation Ryuu to Sobakasu no Hime, en Trailer 2

Fenrir 2 💬

Le manga de football Ao Ashi adapté en anime

Fenrir 3 💬

Le film animation Gundam Seed The Movie, annoncé

Fenrir 9 💬

L’anime Getter Robo Arc, en Promotion Vidéo

Fenrir 0 💬

L’anime Otome Game no Hametsu Flag Saison 2, en Promotion Vidéo

Fenrir 2 💬

Une première vidéo promotionnelle pour Heion Sedai no Idaten-tachi

Fenrir 7 💬

L’anime Cheat Kusushi no Slow Life, en Teaser Vidéo

Fenrir 4 💬

L’anime Shuumatsu no Valkyrie, en Promotion Vidéo 2

Fenrir 14 💬

L’anime Lupin The Third Part 6, annoncé

Fenrir 3 💬

L’anime Sekai Saikyou no Ansatsusha, en Teaser Vidéo

Fenrir 8 💬

L’anime Shin no Nakama, en Visual Art

Fenrir 8 💬

L’anime Higurashi no Naku Koro ni: Sotsu, en Promotion Vidéo

Fenrir 8 💬

Kentaro Miura, l'auteur de Berserk, est mort

Katana 52 💬

L’anime Mushoku Tensei Part.2 reporté à cet Automne 2021

Fenrir 11 💬
plus d'actualité
Tchat RP Conseil d'anime tous les tchat

Top Ajouteurs

  • 150139Anime
  • 92398Kurumi
  • 63524ShiryuTetsu
  • 55061MxMxM
  • 54228nicksam274
  • 51086Fenrir
  • 30574hickoman
  • 22750MrNeko
  • 19602darking42
  • 16690Xemn