Connexion
Megalo Box Megalo Boxmini

Megalo Box

Date: 05/04/2018

Statut: Terminée

Saison: Printemps 2018

Type: Anime

Nombre d'episode : 13

Auteur:

Studio: TMS Entertainment

Titre alternatif: Megalobox / メガロボクス
8.26 (97 vote)


Megalo Box est un anime réalisé à l'occasion des 50 ans du manga Ashita no Joe. Il s'agit d'un projet en hommage au manga de Ikki Kajiwara et Tetsuya Chiba, qui évoquera également le thème de la boxe.

Critique de Megalo Box

De

Note: 10

6 personnes ont trouvé cette critique utile

Manga culte au Japon, "Ashita no Joe" aura inspiré des brouettes de futurs mangaka touchés par la force du récit, la puissance du dessin, et l'originalité du thème.

Car ce manga est à l'origine même d'un genre, Le Nekketsu, dont les codes sont : un héros souvent orphelin, fondamentalement innocent, voir naïf, combatif et courageux et doté d'un talent, d'une particularité hors norme, la camaraderie et le sens du respect deviendront les piliers de sa vie.
Vendu à plus de 16 millions d'exemplaires depuis les années 70', "Ashita no Joe" est un classique, à l'instar des œuvres de Tezuka, et Glénat nous offre la possibilité de découvrir une histoire fleuve poignante.
Joe Yabuki est un orphelin, enfant de la rue, au tempérament hâbleur et bagarreur. Fondamentalement indépendant (pour ne pas dire égoïste), l'électron libre Joe débarque dans les bas-fonds (le quartier des Doya, ces hôtels miteux et bon marchés pour travailleurs journaliers) de Tokyo, sans le sous, mais s'attire quasiment immédiatement l'animosité des habitants du quartier, et des Yakuzas. Il suscite aussi le vif intérêt du pochard du coin, Danpei Tange, un ancien champion de boxe. Ce dernier décèle chez Joe un incroyable talent, un don, pour la boxe, et n'aura de cesse de vouloir faire de Joe le plus grand boxeur de l'Histoire.
Joe étant ce qu'il est, la tache ne va pas s'avérer évidente.
Les années décrites dans ce manga sont celles d'une époque dure, ou la pauvreté et la violence (celles des yakuzas, mais aussi et surtout la violence impitoyable du tout économique qui ne laisse pas de place aux petites gens) sont le lot quotidien des habitants, la vie y est dure et profondément injuste. Ce qui sera sa porte de sortie, et fera de lui un autre homme, n'est pour l'instant qu'un sujet de raillerie pour Joe, et seule la persévérance et l'acharnement de Danpei scelleront le destin du jeune voyou, qui auparavant va traverser des épreuves extrêmement dures.

Ashita no Joe est une œuvre poignante et intense, sombre et violente, toujours aussi efficace malgré un dessin résolument passé, mais juste et évocateur. Si l'on peut juste sourire face aux petites scénettes d'un humour potache un peu désuet, on reste ému devant la misère des habitants des quartiers pauvres, attentif à la fougue d'un jeune homme sans repères, touché par la persévérance du vieux Danpei, et profondément désireux de connaître le destin du jeune loup, de voir où la boxe va le conduire et quelles rencontres vont sceller son destin.

De

Note: 8

5 personnes ont trouvé cette critique utile

On a très souvent tendance à penser que ce qui fait une excellente adaptation de manga en anime c'est la reprise case par case du support originale, reprendre fidèlement le support d'origine pour ainsi le magnifier via les moyens de l'anime (animation, musique, seiyuu ect..).
Et bien sûr j'ai bien envie de dire que cette méthode n'a rien de mauvaise en soi, elle est même agréable et beaucoup de superbe anime sont sortie de cette méthode comme One Punch Man, My Hero Academia, Jojo's Bizarre Adventure ou Kuroko no Basket et plein d'autres, c'est quasiment la norme quand il s'agit d'adaptation de manga en anime ou même en film live.

Mais rare sont les animes à reprendre un manga pour en faire un anime différent, après tout pourquoi faire cela? Les risques financier serait énorme, les producteurs ont déjà les droits d'une adaptation d'un manga ayant déjà son public, pourquoi modifier l'intrigue au risque de se casser les dents?

Les adaptation de manga non fidèle il y en a pas énormément qui marche, et les seuls fois où on s'accorde pour modifier et laisser les scénaristes de l'anime faire leur sauce c'est quand on se retrouve à rattraper les chapitres hebdomadaire d'un manga non fini et que l'on doit improviser une suite (coucou Fullmetal Alchemist) ou que l'on doit réadapter et modernisé un très vieux manga qui Et c'est ce qui s'est fait par exemple pour "Devilman: Crybaby" ou même de manière plus légère "Kiseijuu".
Ces animes ont modernisé les propos de l'anime, ils leur ont donnés une seconde jeunesse, modifiant l'intrigue pour mettre à jour les messages intrasèque du support de base.

Et "Megalo Box" va encore bien plus loin que ça...

Adaptation libre du manga "Ashita no Joe" classique chez les classique, pionner du genre Nekketsu véritable symbole générationnel de l'après seconde guerre mondiale, dire que "Ashita no Joe" serait connue au Japon serait quasiment un euphémisme, c'est une religion.

Manga sortie en 1968, scénarisé par Ikki Kajiwara et illustré par Tetsuya Chiba, l'histoire nous plonge dans le Japon de l'après seconde guerre mondiale où un jeune vagabond du nom de Joe va trouver un sens à sa vie grâce à la boxe, le manga nous fait suivre sa vie et sa carrière pouvant aller du sommet de la gloire et la richesse jusqu'au fin fond de l'oublie et de la pauvreté.
C'est un manga fort retranscrivant parfaitement les difficultés du Japon de l'époque en total reconstruction après la seconde guerre mondiale et les pensées de la nouvelle génération tentant de se construire dans ce contexte politique et économique difficile, où l'autorité militaire y est des plus stricte.

A l'époque un manga aussi sérieux ne courait pas les rues, les manga étaient considéré comme du divertissement comique, jusqu'à ce que des auteurs Ikki Kawajiri ou Go Nagai (Devilman) viennent redéfinir tout ça. "Ashita no Joe" se veut sérieux et porteur de message d'espoir à toute une génération, cela n'y manquera pas le manga sera un énorme succès à sa sortie et beaucoup de jeunes de l'époque se reconnaissent en Joe, comme le jeune défiant l'autorité qui essaye de le faire rentrer dans des normes à laquelle il n'appartient pas.

Donc je pense l'avoir bien montré "Ashita no Joe" est un classique et si vous avez aimé "Megalo Box" je ne peux que vous conseillé de lire ce manga presque légendaire ayant touché tout un pays.

Mais on va parler ici de "l'adaptation" de ce dernier en anime, il y a bien eu des adaptation animes dans les années 70 reprenant le manga trait par trait ou même des films.
Mais ici cet anime a pour but de célébrer les 50 ans de sorties du manga, et on peut dire que vu le monument qu'est le manga le staff n'avait pas le droit de se louper.
Le studio TMS Entertainement est un très vieux doyen ayant signé les plus vielles jusqu'au plus récente séries animés "Lupin III", "Cobra", "Rémi Sans Famille" et même "Devilman".

Le studio décide de faire une adaptation complètement libre, souhaitant moderniser le manga et le remettre au goût du jour.
Ce qui est plutôt couillu car rien ne leur aurait empêcher de refaire une adaptation anime fidèle qui aurait sans doute rapportait plus.

Mais ce n'est pas le but, c'est un hommage que l'on veut faire et autant dire qu'ils se sont bien démmerder.

Dans un avenir dystopique, où les citoyens vivent dans les villes et les sans papiers vivent dans les bidonvilles.
La boxe elle, est devenue un sport amélioré par les «Gear», des exosquelettes portés sur les épaules et les bras des boxeurs pour leur permettre de poinçonner plus loin et plus fort qu'auparavant. Connu sous le nom de «Megalobox», le sport est populaire à la fois comme un événement sportif régulier et comme un événement au cours duquel des paris souterrains sont organisés, avec supporters venant des deux côtés de la barrières.
Junk Dog, un jeune mégaloboxer, se démène pour se faire un nom dans les combats souterrains, il apprend que la grande entreprise "Shirato Group" sponsorise un tournoi mondial de Megaloboxing, Junk Dog est hésitant se lassant des combats truqués auxquels il est obligé de participer et voulant prouver sa valeur le tournois lui permettrait d'y voir plus claire mais d'un autre côté il lui est impossible de participer n'étant pas un citoyen légal et voyant cette compétition comme presque hors de portée pour son talent. Il fait finalement la rencontre de Yuri, le champion en titre, et ce dernier pourrait lui faire changer d'avis.

L'anime est pour moi un très bel hommage à "Ashita No Joe" et pas seulement, en effet l'anime est bien content de rendre également hommage à d'autres animes des années 90-2000 tel que "Trigun", "Cowboy Bebop" ou "Samurai Champloo".
ces références plus récentes permette de créer une parfaite version moderne de "Ashita no Joe", l'histoire est clairement différente mais le message de fonds est clairement le même.

L'intrigue est prenante, le rythme est parfaitement maitrîser, je regrette tout de même une histoire raconté en seulement 13 épisodes alors qu'il y avait matière à en faire 20.
Les personnages principaux sont bien sûr des reprises de ceux du manga et ayant lu le manga c'était touchant à voir.
Un Joe voulant prouver sa valeur et connaître ses vrais limites.
J'avais au début pas mal de doutes sur l'utilité des "Gear" et je ne voyais pas où l'anime voulait en venir, mais cela finit par prendre un énorme sens au milieu de la série et être même un élément central dans le final.

L'histoire reprends les ambitions du manga, une histoire dur et forte sur le monde de la boxe, on met pas mal l'accent sur la corruption de ce sport menant à plusieurs injustices qui sont bien sûr un mirroir des injustices de cette société mêmes.
Croyez moi cet anime à plus d'un retournement de situation dans son sac de ce côté là vous ne serez pas déçus.
J'aime d'ailleurs beaucoup les personnages secondaires tous plus attachant les uns que les autres et aucuns n'est montrés comme purement maléfique comme on pourrait le croire, certains agissent durement car c'est leur environnement qui veut ça, c'est bouffer ou se faire bouffer comme dans un match de boxe.
Je ne peux tout de même m'empêcher d'être déçus de la fin qui est bien différentes que celle du manga, à la fois je me dis que c'est le but de cette fin d'être différent de son prédécesseur mais d'un autre je la trouve bien moins puissante et assez lambda.

J'ai été surpris par le chara design et l'animation qui se démarque totalement des animes de la saison, tout semble plus crayonner, les visages n'ont pas l'air lisse, et l'anime donne l'impression d'être sortie il y a 20 ans, et je trouve cet effet fort agréable et rends même les combats magnifique par leur trait, on sent les coups de poings donnés et les dégâts subies, tout cela allié à une réalisation bien gérer on a des combat purement jouissifs à regarder.

La réalisation d'ailleurs donné pour un petit débutant You Moriyama, qui jusque là n'avait fait que des story board d'opening ou l'animation de quelques épisodes de séries.
Force est de constater qu'il ne s'est pas louper, allier à l'animation, le chara design, la beauté des couleurs et des décors rends l'anime beau à voir et nous rends même nostalgique avec ce style d'animation qui nous rappelle nos bon vieux premiers animes.

Et que dire de la musique? juste sublime, exceptionnel! des OST type Hip Hop qui font vibrer et le thème! mon dieu ce thème! badass et fort nous plongeant dans l'ambiance d'un combat de boxe rageant, toute l'ambiance est presque réussis grâce à la musique!

En bref Megalo Box a ses petits défauts qui l'empêche d'être un énorme chef d'oeuvre mais j'ai beaucoup apprécier mon visionnage et j'aurais voulu en avoir plus.
Regarder "Megalo Box" et si ça vous à plu lisez vous "Ashita No Joe".
Ces deux oeuvres mérite votre temps.

De

Note: 6

1 personnes ont trouvé cette critique utile

Bon je remets les pieds dans les spaghettis pour vous servir une modeste critique après une longue absence d'activité, aujourd'hui on va parler de Megalo Box.

On va tout de suite aborder le visuel qui mettra tout le monde d'accord : c'est beau.
il rend bien hommage aux vieux animés, notamment à ceux d'Osamu Dezaki (Cobra, Golgo 13, Ashita no Joe, etc ...) et ses magnifiques harmony cels (image qui se fige avec plus de détailles et un style crayonné).
Le character design est réussi, l'animation est bonne, les décors aussi, etc ... bref, ça serait cool d'avoir de plus en plus de productions puisant dans ce style visuel, tout comme Tiger Mask W sorti un peu avant.

Les musiques sont bonnes, notamment les petites passages de rap très plaisant à écouter.

Mais bon voilà, je ne me suis pas penché sur cet animé juste pour contempler une vitrine, alors qu'en est-il du reste ?

C'est justement là que ça me pose problème.
Les personnages sont pour certains monolithiques, pas suffisamment développés et n'arrivent pas à la cheville de leurs modèles respectifs d'Ashita no Joe.
Junk Dog s'émancipe de sa condition en restant simplement fidèle à lui-même du début jusqu'à la fin.
Nanbu, malgré ses moments forts, n'arrive pas à émouvoir autant qu'un Danpei dont la rusticité et la tendresse sont gérés avec subtilité.
Seul Yuri réussi l'exercice sans pour autant égaler un personnage comme Rikiishi.

Les personnages manquent cruellement de vécu et d'épaisseur qu'il est difficile d'éprouver de l'empathie et d'être suffisamment investi dans l'histoire comme dans les matchs.

Parlons-en des matchs :
bien loin d'égaler la mise en scène et la fulgurance d'un Hajime no Ippo, ou encore la dimension tragique et brutale d'un Ashita no Joe, elles n'ont tout simplement pas d'histoire si ce n'est le contexte; le background fourni au dos de la boîte.
Les personnages se contentent de se frapper, le tout servi par une mise en scène fade et mou du cul.

Vient s'ajouter à ça l'inutilité des "Gears", ces exo-squelettes censés renforcer vos capacités physiques, votre force de frappe.
Je comprends l'intention derrière de faire combattre Joe sans Gear pour nous faire comprendre que ce n'est pas le gear qui fait le boxeur mais ... gear ou pas, j'ai l'impression qu'à part dans l'épisode du premier match de Joe pour grimper dans le classement, ça ne fait aucune différence, ça ne sert à rien ces trucs.

Cela en partie à cause de l'impression de manque d'impact dans les coups dû à l'animation et la mise en scène.
On ne dirait pas que les mecs frappent plus fort que s'ils n'en avaient pas.
S'ils avaient donné plus de poids à ce matériel, en renforçant la nécessité d'en porter et en montrant par la mise en scène que ça permet réellement de démolir son adversaire ...
ben sa non-utilisation par le héros aurait été bien plus marquante.
Là j'ai juste l'impression que ce sont des skins pour faire joli.

Bon et puis l'histoire est archi-classique, ça ne me dérange pas en vrai, mais c'est typiquement le genre de cadre scénaristique où les personnages portent l'histoire et font toute la différence, du coup ce n'est pas gagné.

13 épisodes c'est beaucoup trop court pour faire quelque chose de bien avec ce qu'ils avaient entre les mains.

Série Aléatoire

Buddy Go!

Buddy Go!

バディゴ!

Shizuku Ishiai est une collégienne passionnée par la danse mais manquant cruellement de confiance en elle. C'est donc sous le pseudonyme Ai, et déguisée en garçon, qu'elle est connue sur le site Inter...

Tchat RP Conseil d'anime tous les tchat Rejoindre Discord RP

Top Ajouteurs

  • 45867Fenrir
  • 39650valacri
  • 30920ShiryuTetsu
  • 20380hickoman
  • 17015darking42
  • 16624Xemn
  • 16327seriesTV
  • 15191Anime
  • 15109Noctaly
  • 12294KistuKai