Connexion
Aoi Bungaku Series Aoi Bungaku Seriesmini

Aoi Bungaku Series

Date: 10/10/2009

Statut: Terminée

Saison: Automne 2009

Type: Anime

Nombre d'episode : 12

Auteur:

Studio: [Madhouse Studio]

Titre alternatif: Youth Literature
7.67 (9 vote)


Cet animé est une adaptation de six classiques de la littérature japonaise :
— Ningen shikkaku (La Déchéance d’un homme), qui dépeint l’aliénation d’un lycéen par rapport au reste du monde jusqu’à ce qu’il tombe dans la dépression et la drogue.
— Kokoro se déroule en 1914, durant la période de transition entre l’ère Meiji et l’ère actuelle, et se concentre sur l’amitié entre un jeune homme et son maître.
— Dans Jigoku hen, un seigneur féodal commande à un artiste des peintures décrivant des scènes de l’enfer bouddhiste. Le peintre en est incapable, n’ayant jamais vu l’enfer de ses yeux. Mais le seigneur, mécontent, le lui fera découvrir…
— Hashire, Melos! suit un berger grec alors qu’il voyage pour se rendre au mariage de sa sœur avant que sa sentence à mort ne soit exécutée.
— Dans Kumo no ito, le bouddha Shakyamuni remarque un criminel sans-cœur au fin fond de l’enfer. Cet individu n’a réalisé qu’une seule action altruiste de son vivant, en évitant d’écraser une araignée. Mais ce simple geste est suffisant pour le bouddha qui souhaite sauver le misérable.
— Sakura no mori no mankai no shita (Sous les fleurs de la forêt de cerisiers) présente l’histoire d’une jeune femme qui se fait enlever par un bandit. Après être devenue sa femme, la mariée ne consentira à donner du plaisir à son mari qu’en échange de bien macabres présents…

Critique de Aoi Bungaku Series

De

Note: 9

1 personnes ont trouvé cette critique utile

image-ifomembreBon je tiens à préciser avant tout 2-3 choses pour ceux ou celles qui n'ont jamais entendu parlé de Aoi Bungaku Series et qui n'ont pas lu le synopsis. Il s'agit là d'une "adaptation de six classiques de la littérature japonaise". Nous avons donc le droit à six histoires plus ou moins indépendantes qui vont se succéder. Afin de simplifier la chose je vais les noter et les critiquer séparément. La note finale se verra alors plus comme mon impression globale de l'oeuvre qu'une moyenne des notes. Sur ce c'est parti!

►Ningen shikkaku 10/10
En français, La déchéance d'un homme nous plonge dans la vie de Yozo un jeune homme se cachant en apparence derrière un masque et des normes afin de ne pas révéler sa nature intérieure hideuse et ainsi s'adapter à cette société. Une société qui va le rejeter par la suite. Coupé de tout lien familial, nous allons donc suivre sa descente solitaire aux enfers enchaînant coup sur coup vols, alcool et tentatives de suicide. Dépressif il est hanté par sa nature monstrueuse personnifiée dont il essaiera de se séparer tant bien que mal.
Et qu'en ai-je pensé? C'est tout simplement la meilleure adaptation de la liste selon moi. C'est concis et clair. On nous parle d'hypocrisie, de mal de vivre, de prostitution, du désespoir et de la place des femmes dans la société en seulement quatre épisodes. Sachant que l'auteur a vécu des expériences similaires on ressent toute la profondeur du message.
Au niveau de l'animation, on reconnait les traits de Takeshi Obata(Death Note) qui collent parfaitement avec l'histoire et l'atmosphère. Les scènes d'hallucinations sont bien réalisées et décrivent parfaitement un univers cauchemardesque. C'est pour moi un quasi-sans faute. La quête d'un échappatoire pour Yozo propose toute une réflexion sur la société et sa hiérarchie en général. Les Ost sont assez bonnes et bien placée ce qui ne vient pas surenchérir le tout.

►Sakura no mori no mankai no shita 6/10
Nous avons l'histoire d'un bandit prêt à tous les sacrifices possibles pour une femme aimée. Pour ce que je pense, eh bien... A vrai dire pour cette seconde adaptation, je trouve qu'elle fait pâle figure derrière la précédente. L'humour mêlé à un univers décalé parsemé d'anachronismes volontaires à la Samurai Champloo, ça fait trop. On nous parle également de l'exclusion sociale mais c'est trop survolé à mon goût. On ne comprend plus grand chose au propos étant donné que ça part dans tous les sens. C'est vraiment dommage parce que les scènes d'hallucination sont vraiment bien réalisées pour le coup, les Ost sont pas mal et puis les deux épisodes se laissent regarder.
Niveau graphique Tite Kubo(Bleach) a travaillé dessus donc le résultat est plutôt satisfaisant. Pas grand chose à en tirer au final et à part la référence à Ganju Shiba et son sanglier, je n'ai pas saisi où le réalisateur ou auteur(étant donné que je n'ai pas lu l'oeuvre originale) voulait en venir.

►Kokoro 8,5/10
Une histoire abordant les thèmes de la rivalité amoureuse, de l'amitié et de la confiance; rien de plus banal à première vue. Ajouté à cela deux épisodes qui reprennent la même histoire de points de vue différents c'est du déjà vu me direz-vous. Eh bien vous avez raison et en même temps tort parce que bien que l'histoire soit simple ce qui me fait penser à une parabole en apparence c'est franchement bien réalisé. Les deux épisodes réunis offrent une sublime expérience. On a l'impression de véritablement redécouvrir l'histoire. Les rapports et l'univers lui-même changent de pairs avec le point de vue. On passe d'un monde au couleurs chaudes remplit de bonheur à un monde teinté de gris et de solitude. Une conclusion propre et aboutie.
Les musiques sont correctes mais ne m'ont pas plus marqué que ça.
Une adaptation que j'ai bien aimé pour son contraste et sa forme qui sont tout à fait appréciables.

►Hashire, Melos! 9/10
Le roman de base est une réécriture d'une histoire grecque racontant la péripétie d'un jeune homme condamné à mort mais qui veut assister au mariage de sa soeur. Il passe alors un marché avec un tyran: Il a seulement trois jours pour revenir, s'il ne revient pas avant son meilleur ami sera exécuté à sa place. Mais l'histoire qui nous est racontée est celle d'un écrivain qui écrira justement cette pièce lui remémorant alors une expérience à laquelle il s'apparente. C'est pour moi une mise en abyme bien menée.
Je n'ai pas vraiment grand chose à lui reprocher, on a en plus le droit à une claque visuelle ainsi qu'à des Ost correctes. Une histoire de confiance et d'amitié bien écrite en deux épisodes seulement, c'est simple et efficace!

►Kumo no ito et Jigoku hen 7,5/10
Ces deux histoires issues du même auteur sont à l'origine différentes. Je les regroupe ici pour la simple et bonne raison que l'adaptation les raconte dans le même univers donc il est plus pertinent d'en faire une note commune.
• Kumo no ito raconte l'histoire d'un criminel qui enchaîne les crimes et se retrouve en enfer. Une intrigue simple: arrivera-t-il ou non à s'en sortir ? Pour ce qui en est de cet épisode, il fait vraiment court on a l'impression d'avoir à faire à un rush et pour le coup j'ai pas trop aimé. Les seuls points positifs bah le protagoniste est doublé par Mamoru Miyano et le thème musical principal est plutôt stylé m'enfin bref passons...

• Jigoku hen Toujours dans le même univers donc, un peintre célèbre doit peindre sur les murs du palais le royaume tel qu'il est. Il va alors dépeindre les atrocités que subissent les habitants sous le joug du tyran et donnera tout en sacrifice pour cet art. Une deuxième partie vraiment intéressante qui donne plus de sens à la première et qui conclu parfaitement cette série d'adaptation.


Aoi Bungaku Series est donc pour moi comme un livre qui nous raconte différentes histoires qui se veulent indépendantes. On peut jouir d'une certaine liberté de visionnage et les regarder en plusieurs fois pourquoi pas. Le studio Madhouse a fait un excellent travail on a vraiment l'impression de découvrir de nouveaux univers avec des styles graphiques propres à chaque histoire pour éviter un effet répétitif. Il nous montre également toutes les possibiltés de raconter une histoire avec originalité.
Et quelle bonne idée de nous faire découvrir des classiques japonais en les remettant au goût du jour.
Vous l'aurez compris que ça me tenait vraiment à coeur de vous faire découvrir ce genre d'oeuvre qui offre un format inédit et mériterait plus de reconnaissance.
Je ne peux que vous conseiller cette série qui en douze épisodes seulement nous plonge au beau milieu de grands classiques japonais. Je le redis encore une fois pour que vous compreniez bien, elle vaut franchement le détour et plus d'adaptations de ce genre devraient voir le jour.

PS: Petite précision les histoires abordent des thèmes assez crus et controversés de la vie pour certaines (y'a qu'à voir le profil wikipédia des auteurs, leurs vies ne sont vraiment pas à envier) donc si vous sortez d'une dépression et bien évitez ^^' Elles demandent également une certaine maturité et réflexion derrière pour pouvoir en profiter pleinement(j'espère que la formulation ne fait pas trop arrogant auquel cas je m'en excuse; il n'empêche que ça reste un point avéré). Sur ce, je vous laisse.

Série Aléatoire

Aikatsu Friends!

Aikatsu Friends!

アイカツフレンズ!

Il s'agit d'une nouvelle série se centrant sur le personnage Aine Yuki....

Rejoindre
en ligne membres
Tchat RP Conseil d'anime tous les tchat Rejoindre Discord RP

Top Ajouteurs

  • 44832Fenrir
  • 36070valacri
  • 28700ShiryuTetsu
  • 20375hickoman
  • 16605Xemn
  • 16327seriesTV
  • 15180darking42
  • 15109Noctaly
  • 14756Anime
  • 11337hisoka086